Accueil > Solidaires

Solidaires

JPEG - 102 ko

ALTER est un syndicat de pilotes d’Air France.
Ses adhérents, ses représentants, ses élus, les membres de son conseil et de son bureau sont tous des pilotes d’Air France.
ALTER est donc un syndicat corporatiste.
En clair, il ne défend que les intérêts collectifs et individuels de pilotes.

Pour autant, beaucoup de pilotes croient qu’ALTER est inféodé à une centrale syndicale.
Ça, c’est faux !
Par contre, ce qui est vrai, c’est qu’ALTER est le seul syndicat de pilotes qui a souhaité, depuis longtemps, s’ouvrir au vaste monde du travail.

Pourquoi ?
Parce que les pilotes sont des salariés. Et qu’ALTER s’est toujours attaché à défendre, en plus de toutes les particularités de notre métier, les spécificités de ce statut. Car être salarié, c’est avoir des droits.

En dehors de notre compagnie, de nombreux pilotes qui paient pour voler ou qui sont payés à la tâche, corvéables à merci, remerciés s’ils osent dérouter ou prendre une marge de carburant, voudraient bien accéder à ces droits.
Mais, même dans un grand groupe — ne nous y trompons pas —, il convient de défendre le droit du travail face aux attaques incessantes de directions toujours plus avides.

Or, dans ce combat, il faut être unis pour peser. On sait tous à quel point les directions savent diviser pour mieux régner. Et on peut voir aussi les conséquences désastreuses, en terme d’image pour les pilotes, de leur supposé égocentrisme forcené qui n’est en fait que le reflet de la communication de leur syndicat majoritaire. Et on ne parle même pas du grand écart qu’il lui faut faire, à ce grand syndicat, pour fustiger sans relâche dans ses tracts les confédérations avec lesquelles il fait alliance depuis des lustres pour garder le contrôle de certaines instances comme le CE ou la mutuelle !

Pour ALTER, il était donc indispensable de s’ouvrir aux problématiques de tous les salariés sans rien perdre de son indépendance quand il s’agit de parler « pilote ».

C’est pourquoi, après avoir participé activement au Groupe des Dix dès Avril 1992 au travers de l’USPNT, ALTER (à l’époque SNPL Air Inter) prendra toute sa part comme membre fondateur, en Janvier 1998, au congrès constitutif de l’Union Syndicale Solidaires.
Le moins que l’on puisse dire est qu’ALTER ne s’en cache pas : c’est écrit, toutes les semaines, sur notre fameux BSPN.

Cette structure n’a pas été choisie au hasard. Elle est l’inverse d’une confédération, organisation dans laquelle le syndicat abandonne son indépendance à une structure pyramidale. Solidaires est un rassemblement horizontal de syndicats autonomes qui « met en œuvre un fonctionnement original basé sur la recherche constante de ce qui unit plutôt que de ce qui divise. Il s’agit de mieux s’organiser pour mieux agir ensemble et éviter les phénomènes d’institutionnalisation, de délégation de pouvoir, d’experts, de superstructures que connaissent trop souvent les grandes confédérations. » Tiré du site Solidaires faisant allusion à la notion de « consensus » qui est l’un de ses fondements.

C’est bien cette adhésion qui permet à ALTER de dialoguer avec les représentants d’autres corporations. A l’occasion de la grève pilote de septembre 2014, ALTER, invité par SUD Aérien, s’est rendu au contact de nos collègues du sol, au sein même de leurs lieux de travail, pour dialoguer et expliquer les raisons d’un tel conflit. Et ce dialogue enrichit considérablement notre vision sociale, amène notre profession à être mieux comprise des autres corps socioprofessionnels de l’entreprise et nous permet d’éclairer différemment tout ce qui concerne les pilotes, que ce soit leur place dans l’entreprise (représentation au CA, au CCE, etc.), leur rapport avec leur hiérarchie (droit à la défense individuelle et collective), l’exercice de leurs droits fondamentaux (droit à la formation, droit de retrait, etc.), les limitations à l’exercice du droit de grève où la Sécurité des Vols...

C’est aussi cette adhésion à Solidaires qui nous permet d’avoir des rapports privilégiés avec les autres membres de Solidaires à Air France, Sud Aérien sol et Sud Aérien PNC.
En résumé, l’adhésion d’ALTER à l’Union Syndicale Solidaires augmente notre registre de connaissances du fonctionnement de l’entreprise et nous permet d’appréhender nos problématiques sociales sous un prisme syndical plus complet, plus clairvoyant, permettant ainsi d’affiner nos analyses et de rendre plus efficace nos actions sans restreindre aucune de nos prérogatives de syndicat catégoriel, fait par et pour des pilotes.