Accueil > Actualités > Air France > Novembre 2018 - Les fruits de la lutte

Novembre 2018 - Les fruits de la lutte

5 décembre 2018

Novembre 2018

Les fruits de la lutte

En ce début décembre 2018, vous avez toutes et tous pu prendre connaissance, si ce n’est du détail de votre fiche de paie, du moins du montant mensuel de votre rémunération. Vous aurez sans nul doute constaté le montant substantiellement plus conséquent qu’à l’habitude. Une raison à cela : Le résultat de la lutte sociale menée depuis décembre 2017 par l’Intersyndicale
intercatégorielle Air France (ISAF), comprenant, outre nos collègues personnels sol et PNC, côté pilote, ALTER, le SNPL de Philippe Evain et le SPAF (jusqu’à ce que ces derniers ne décident de quitter l’ISAF en juillet 2018). Cette lutte a donc débouché sur la signature d’un accord salarial intercatégoriel le 19 octobre dernier.

En termes sonnants et trébuchants, cet accord se résume par une augmentation rétroactive de toutes nos grilles salariales (échelon + PV) de 2 % depuis le 1er janvier 2018, rétroactivité qui est donc venue gonfler la paie de novembre.
Ainsi que d’une augmentation à venir de 2 autres pour cent à compter du 1er janvier 2019.

Bilan de la lutte passée : + 4 % d’augmentations salariales directes à compter du 1er janvier 2019… quand le premier accord NAO (signé par la CFDT et la CGC) n’en prévoyait que 1% !

Viendra aussi s’y agréger une prime annuelle pérenne de 100 euros bruts versée en juin (compensations de l’augmentation de la PUA pour les autres personnels de l’entreprise).

Au cours de cette lutte pour la justice sociale après les efforts de productivité déjà concédés au travers des accords Transform2015 et Trust Together, d’aucuns ont néanmoins tenté de nous persuader que nous nous battions pour des broutilles, que des enjeux plus nobles et importants n’attendaient que nous... D’autres, voire les mêmes, ont tenté de nous diviser, expliquant que nous luttions pour les personnels sols et les PNC, et que pour nous, pilotes, le jeu n’était pas payant.
ALTER vous laisse seul juge de la qualité de la mesure de rattrapage salariale qui vient d’impacter le salaire de novembre… en attendant les 2% supplémentaire de janvier 2019.

A ce stade de l’exégèse de l’actualité de notre rémunération, il ne serait pas honnête de vous dire que le dossier est clos… car il est tout SAUF clos !

Nous pourrons définitivement refermer cette séquence sociale qu’après avoir conclut de manière progressiste la négociation salariale d’octobre 2019, prévue dans le même accord. Pour ALTER, aux côtés de l’Intersyndicale Air France, cette clause de revoyure devra se solder par une nouvelle augmentation.

ALTER renouvelle ses remerciements à toutes celles et ceux qui n’ont pas faibli, qui n’ont pas failli et qui ont été déterminés à rester UNIS et SOLIDAIRES face à des directions qui n’ont eu de cesse de mépriser les salariés à bien des égards (souvenez-vous de l’affaire des imprimantes, des casques audio, de la peinture des locaux… et des 1 % de la dernière NAO alors même que l’inflation 2018 tournera assurément autour de 2 % !).
Les bénéfices que vous en tirez aujourd’hui sont largement mérités.

Cette première victoire, en attendant celle d’octobre 2019, est donc la nôtre, celle d’une population qui aura su relever la tête et faire face. Nous pouvons et devons en être collectivement fiers ! Car, outre le rétablissement légitime dans nos droits salariaux en regard de la richesse créée, cette lutte a également fini de tisser des liens étroits entre corps socioprofessionnels différents, entre personnels sol, hôtesses et stewards, pilotes, et ce pour le bien de toute l’entreprise.

Cette première victoire, qui en appelle d’autres, ne doit et ne signifie pas une baisse de notre vigilance. Tout projet directorial planifiant de nouvelles attaques contre nos conditions de travail et de rémunération, mais aussi notre outil industriel verra ALTER repartir sur les chemins de la justice sociale aux côtés de tous ceux qui s’en sentiront capables.