Accueil > Actualités > Air France > Plan de Qualifications Hiver 2018/19

Plan de Qualifications Hiver 2018/19

3 octobre 2018

Plan de Qualifications Hiver 2018/19
« On ne vous a pas tout dit… »

Lundi 1er octobre s’est tenue la Commission paritaire Plan de qualification Hiver 2018/2019 (pour rappel ou information… les Commissions paritaires statuant sur les plans de qualifications d’hiver ou d’été ont toujours lieu, respectivement, et sauf jour non ouvré, le 1er octobre et le 1er avril).

ALTER ne reviendra pas sur les rangs LCP par fonction et division de ce plan de qualifications, ils ont été récemment publiés.

En revanche, ALTER tient à revenir sur quelques dessous de cartes non mentionnés.

Chose notable, donc, le plan de QT de cet hiver est en hausse de 20% par rapport à celui du précédent avec 572 QT à la clef, soit 1102 sur l’année IATA 2018/2019. C’est plutôt une bonne nouvelle et un bon cru… enfin !, dirons-nous. « Enfin ! », car c’est aussi le symbole même de la faillite des politiques passées en la matière, politiques qui malheureusement contribuent encore à brider Air France et à surenchérir nos coûts de fonctionnement : QT réalisées à l’extérieur d’AF (17 % d’après la direction, soit près de 100 pilotes…), AEL externalisées pour des pilotes B787, heures supplémentaires conséquentes, exploitation quotidienne détériorée avec ses coûts induits (cf. l’été 2018), croissance pénalisée, etc. Ces politiques portent les noms de « dogme Zéro QT », « dogme Zéro embauche », « dogme Zéro avion nouveau ». Ces dogmes qui firent partie de la Stratégie du Choc décidée en haut lieu et mise en application à tous les étages de l’entreprise par de trop zélés cadrillons et fondée sur la peur d’un lendemain cataclysmique (« la compagnie est au bord du gouffre », « nous allons supprimer 2900 emplois dont 300 pilotes sauf si … ») ont eu pour conséquences substantielles la non anticipation des embauches, de coûteux PDV, des sous-effectifs chroniques, la sortie d’avions de la flotte AF qui auraient pu participer activement à ce que notre entreprise prenne pleinement et entièrement le train de la croissance du trafic aérien… et, par-dessus tout, l’affaiblissement de notre Sécurité des Vols.

ALTER veut croire que ces délires directoriaux improbables quand on aspire à diriger une telle multinationale sont choses du passé. M. Benjamin Smith et sa nouvelle équipe auront assurément le devoir de nous le démontrer rapidement s’ils veulent espérer rétablir la nécessaire cohésion et confiance entre direction et salariés au sein de l’entreprise, condition préalable à tout nouveau projet social et industriel d’envergure.

Au-delà de cette nécessaire mise au point, voici quelques autres informations annexes touchant à cette même Commission paritaire :

  • Les chantiers « Best » sur A330 débuteront fin 2018 et devraient se terminer début 2020…
  • A380 => cet avion opérera la ligne Paris/Dubaï en janvier 2019 ; son augmentation d’activité sur l’hiver 2018/2019 est essentiellement due à la remise en service de l’A380 F-HPJE ayant subi l’avarie moteur au-dessus du Groënland avec déroutement à Goose Bay ; pour l’été 2019, ouverture du Paris/Atlanta en 7/7…
  • LC => croissance sur l’hiver 2108 de près de 5 % en Heure de Vol (HdV) Pilotes LC AF + JOON, principalement par augmentation de fréquences sur Nairobi, Fortaleza...(à ce propos, il est à noter que KLM ouvrira cet hiver, en propre, Fortaleza !)…
  • Pour l’été 2019 => ouverture de Quito (A340) et Dallas (A330), mais fermeture maintenue de Téhéran et suspension des Seychelles…
  • Arrivée des 8e et 9e B787 en début d’été 2019...
  • MC => l’activité est stable en HdV à l’hiver 2018 (-0,2 % néanmoins), mais le nombre d’avions AF passe de 100 à 97 => là encore, il est à noter que pour 1 coque avion MC TOF en plus, le « hasard » veut que nous ayons peu ou prou 1 coque MC AF en moins : il serait bon que la symétrie « négative » s’arrête rapidement (pour rappel : 142 coques MC AF à la création de TOF)...
  • TOF => toujours en croissance d’autant que les B737 vont passer de 33 à 38 entre été 2018 et été 2019) : cf. commentaires ci-dessus !…
  • Bases province => le nombre d’avions en découcher cet hiver s’établira à => MRS : 4 (- 1 v/s Hiver 17) ; NCE : 4 (idem Hiver 17) ; TLS : 6 (- 1 v/s Hiver 17)…
  • Effectifs 2019 => prévision de 100 départs en retraite + une vingtaine pour d’autres motifs, soit un total d’environ 120 départs de l’entreprise en 2019...
  • En 2018, l’âge moyen de départ en retraite s’établit chez les pilotes à 62,8 ans…
  • En 2017, l’âge moyen des OPL s’établit à 43,3 ans (en augmentation de 18 % en 10 ans), pour les CDB à 52,9 ans (en augmentation de 12 % en 10 ans), soit une moyenne générale toutes fonctions confondues de 47,6 ans…